Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 21:20

Présenté à Cannes l'année dernière, le film japonais Après la tempête arrive enfin dans nos salles. Comme tous les autres films du réalisateur Kore-Eda Hirokazu, il raconte une histoire presque ordinaire mais pleine de sentiments. C'est l'âme humaine qui est montrée dans sa complexité. C'est aussi une réflexion sur la vie, ce qu'on en fait et ce qu'on en attend.

 

Le réalisateur s'est entouré d'acteurs reconnus avec lesquels il a déjà travaillé : Abe Hiroshi qui joue le rôle d'un écrivain qui gagne sa vie comme détective privé, arnaqueur sur les bords et qui perd le peu d'argent qu'il gagne aux courses. Son ex femme (Maki Yoko) lui réclame la pension alimentaire pour leur fils, sans grand succès. Elle le menace mais le laisse passer quelques journées avec lui. Après leur séparation, elle tente de reconstruire sa vie et fréquente un autre homme.

Son ex belle-mère jouée avec grand talent par Kiki Kirin est une veuve qui vit en HLM. Elle aime ses deux enfants et son petit-fils, vit chichement, ne regrette guère son défunt époux, mais suit des leçons de musique classique.

 

La première moitié du film présente tous les protagonistes, leur vie et la situation. Le personnage du père est objectivement le plus détestable car assez minable, mais pourtant il reste attendrissant de par l'amour qu'il porte à sa famille (ce qui ne l'empêche pas d'essayer de voler sa mère quand il le peut) et ses rêves d'écrivain qu'il poursuit encore et toujours. Sa mère est un personnage très attendrissant, qui porte un regard bienveillant mais lucide sur son fils.

 

La seconde partie du film se concentre en un lieu à savoir l'appartement en HLM où toute la famille se retrouve. Ils se retrouvent en effet tous bloqués là par un typhon. La parole va être plus franche, chacun va faire une croix sur ses illusions et ressortir transformé. L'un fera uen croix sur son amour, l'autre sur son espoir de reconstituter sa famille.

Tout est très délicat, baigné dans le quotidien. Il ne se passe rien d'extraordinaire matériellement parlant mais chacun va changer. Kore-Eda montre les sentiments avec sa délicatesse habituelle et le résultat est une jolie tranche de vie. Amateurs d'effets spéciaux et d'aventures extraordinaires vous pouvez passer votre chemin, les autres apprécieront cette histoire simple pleine de justesse.

Critique d'Après la tempête de Kore-Eda Hirokazu avec Abe Hiroshi et Kiki Kirin

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Japon
commenter cet article

commentaires