Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 14:18

Publié en 2008 au Japon et paru en Septembre 2012 chez nous aux éditions Picquier jeunesse, La maison aux 100 étages est un album pour enfant original. En effet, contrairement à la plupart des autres livres, celui ci se feuillette verticalement c'est à dire que le dos du livre (la tranche) se tient en bas.

 

SL370598.JPG

 

Résumé

Toshi, un garçon qui adore contempler les étoiles, reçoit un jour une mystérieuse lettre. Celle-ci contient une invitation pour la maison aux 100 étages mais elle n'est pas signée. Intrigué, Toshi se met aussitôt en route pour la forêt. Arrivé à destination, il constate que la maison est si haute qu'elle disparaît dans les nuages. Il entre et commence à gravir les étages où il va rencontrer toutes sortes d'animaux. En effet tous les 10 étages, habitent des animaux différents : souris, écureuils, grenouilles, coccinelles, serpents, abeilles... Ce n'est qu'arrivé tout en haut que Toshi découvrira qui l'a invité.

 

maison-100-etages.jpg

 

Mon avis

Cet album fut écrit par Iwai Toshio dans le but d'apprendre à ses filles à compter. Tous les étages de la maison sont en effet numérotés et chaque double-page montre 10 étages à la fois, qui correspondent à l'habitat d'une famille d'animaux.

Si le personnage de Toshi est un peu caricatural, l'ensemble de la maison et de ses habitants fourmille de détails tant le nombre de pièce est propice à les présenter dans différentes sortes d'actions (manger, lire, courir, faire la lessive, dormir, regarder la télévision, sculpter, prendre des douches, jouer, etc.).

Si les animaux sont anthropomorphisés, ils gardent quelques caractéristiques propres à leurs espèces : les piverts mangent des vers, les coccinelles des pucerons, les grenouilles élèvent leurs tétards, les écureuils amassent des glands et noix...

Au cours de sa montée, Toshi échange peu avec les animaux, les textes sont donc minimalistes, ce qui ne gène pas vraiment tant il y a à regarder dans les dessins.

 

Si ce livre n'est pas révolutionnaire au niveau de l'histoire un peu simple, il reste bien agréable à regarder et peut être utile pour aborder les chiffres avec les plus petits. A lire dès 3 ans.

Partager cet article

Repost 0

commentaires