Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 00:00

 

 

 

Ce film est arrivé en tête du box-office coréen en 2010 mais n'est sorti qu'en DVD en France. Surfant sur la vague des polars coréens sortis récemment, celui-ci fait figure honorable mais n'égale pas ceux qui l'ont précédé.

 

The-Unjust.jpg

 

Résumé

Hautement médiatisée grâce à l'intervention du Président de la République, l’affaire d’un tueur en série est en pleine impasse, alors que la police a officieusement tué le seul suspect. Pour en terminer avec l’enquête, un haut gradé demande à un capitaine (Choi Cheol-Gi interprété par Hwang Jeong-Min vu dans A bittersweet life et Une femme coréenne), dont la carrière se traîne, d’inventer le parfait coupable.

Mais sur son chemin, il devra travailler avec un procureur acharné et corrompu jusqu'à la moelle (Ryu Seung-Bom, frère du réalisateur) ainsi qu'un mafieux prêt à tout pour faire tourner les choses à son avantage (Yu Hae-Jin).

 

 

 

Mon avis

Film ambitieux, à la réalisation efficace et au scénario assez tordu pour nous tenir en haleine, The Unjust fait son boulot. Pourtant, il manque le petit quelque chose qui en ferait un vrai chef d'oeuvre. Dur de définir clairement quoi si ce n'est la vision de la justice qu'il nous donne à voir.

 

Ryu Seung-Wan nous montre en effet des hommes corrompus du plus bas au plus haut niveau, des hommes prêts à tout pour satisfaire leur ambition au détriment de la vérité, la justice, l'honneur, l'amitié.

Impossible de résister à cette machine bien huilée qui est semble-t-il intrinsèque à la société coréenne, même l'inspecteur cède peu à peu. Lui qui sortait du lot, se fait "piéger" par ses supérieurs et leur obéit sans beaucoup d'état d'âmes.

 

C'est sans dout là le hic : une vision trop négative et peu subtile de l'âme humaine ; qui peut croire en effet que TOUS les policiers et procureurs soient corrompus ?

 

ryu-seung-wan.jpg  ryu-seung-bom.jpg les frères Ryu

 

Bref, un film qui ne donne pas beaucoup d'espoir mais qui se laisse agréablement regarder, d'autant plus que le casting vaut vraiment le détour, les acteurs (y compris les seconds rôles) étant tous des pointures.

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires