Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:42

Pour les amoureux du grand écran comme moi, le cinéma coréen offre un très large panel de films, le gouvernement ayant eu pendant de nombreuses années une politique culturelle favorable à la production cinématographique. Malheureusement pour nous, très peu d'entre eux sont distribués en France ou sortent en DVD. Autant dire qu'il est quasiment impossible si on n'habite pas Paris de voir des films anciens (noirs et blancs notamment) ou des films pré-années 80.

 

Toutefois, la production récente est assez intéressante pour nous rassasier un petit moment. Voici donc une sélection très personnelle de films coréens qui m'ont marqué ces dernières années.

 

bittersweet.jpgA bittersweet life (2005) réalisé par Kim Ji-Won

Ce film est inoubliable, c'est une référence en matière de film de gansters grâce à son scénario impeccable ! L'histoire d'un membre de la mafia locale, interprété intensément par Lee Byung-hyun, filmé de main de maître, propose une fin surprenante, laissée libre à l'interprétation du spectateur. Maîtrisé, violent et esthétique, pas besoin d'en dire plus !

 

 

 

 

 

barking.gifBarking dog never bites (2000) de Bong Joon-Ho

Un film méconnu du réalisateur mais qui pourtant mérite qu'on y jette un oeil (voire les deux^^) ! L'histoire est assez originale car elle raconte la vie de certains habitants d'un même immeuble où certains chiens disparaissent. On suit surtout deux personnages : un professeur en proie à un certain mécontentement et une jeune femme un peu perdue mais qui cherche les chiens. C'est mélancolique, parfois drôle et on en apprend beaucoup finalement sur la société coréenne et ses rouages.

 

 

locataires.jpgLocataires (2004) de Kim Ki-Duk

Dur de choisir dans la filmographie de ce réalisateur prolifique et doué (même si tous ses films ne sont pas réussis). J'ai hésité avec Time, Souffle et Printemps, été, automne, hiver et encore printemps mais j'ai finalement choisi celui-là pour la poésie et l'intensité qui s'en dégage ainsi que l'originalité de l'histoire. Le film a très peu de dialogues mais en le visonnant, on se rend compte qu'il sont parfois superflus !

 

 

 

chaser.jpgThe chaser (2007) de Na Hong-Jin

Voilà un bon polar où le héros est un salaud proxénète, qui va néanmoins se démener pour essayer de sauver une de ses "filles", mère de famille enlevée par un sérial killer. Pour cela il devra battre la police de vitesse... De l'action, du suspense, de l'émotion et d'excellents acteurs : que demander de plus ?

 

 

 

 

freres.jpgFrères de sang (2004) de Kang Je-Gyu

Un film de guerre qui la montre dans toute son horreur et son injustice. Deux frères, une famille déchirée par la guerre de Corée... un film vraiment poignant avec les désormais superstars Won Bin et Jang Dong Gun!

 

 

 

 

 

lady.jpgLady vengeance (2005) de Park Chan-Wook

La fin d'Old Boy me gênant un peu et Sympathy pour Mr Vengeance étant raté du point de vue scénaristique, j'ai choisi ce film parmi la fameuse trilogie de la vengeance du réalisateur. C'est le plus abouti car il apporte une vraie réflexion sur le thème et surtout une vraie réponse (à laquelle on adhère ou non). L'héroïne, qui a longement muri son plan revanchard en prison, veut expier ses fautes mais change d'avis en cours d'histoire. C'est aussi un film sur le pardon : celui qu'on nous accorde et celui qu'on s'accorde.

 

 

breath.jpgBreathless (2008) de Yang Ik-Jun

Ce film est l'un des plus tristes, poignants, sans espoir que j'ai pu voir mais il est sublime et très fort ! Le réalisateur qui joue aussi le rôle principal s'est inspiré de sa propre vie pour écrire le scénario. L'histoire qu'il raconte se déroule dans les quartiers pauvres de Séoul où pour survivre, il faut se débrouiller. Le héros devient un ganster et mène une triste vie jusqu'à sa rencontre avec une lycéenne. Une question traverse tout le film : peut-on sortir de sa condition ? Le réalisateur apporte sa reponse très désabusée.

 

 

memories.jpgMemories of murder (2004) de Bong Joon-Ho

Les amateurs de romans policiers comme moi ne peuvent qu'apprécier ce film où on suit les enquêteurs traquant un serial killer dans une province coréenne. Comme eux, on cherche et on piétine, on soupçonne et on reste frustré par la fin. A noter que l'histoire est basée sur des faits réels. De plus trois de mes acteurs préférés jouent dedans alors je ne pouvais pas ne pas le citer !

 

 

 

president.jpgThe President's last bang (2004) de Im Sang-Soo

Ce film dénote un peu dans la filmographie du réalisateur, plus habitué aux drames qu'aux films politiques ou d'action. L'histoire relate un moment précis de l'histoire contemporaine coréenne : la tentative (je ne vous dit pas si ça réussit !) d'assassinat du Président de la République en 1979. On entre dans les rouages de la politique et de l'espionnage, c'est très bien réalisé et passionant !

 

 

 

april.jpgApril snow (2005) de Hur Jin-Ho

Un homme et une femme se croisent à l'hopital où leurs conjoints respectifs sont soignés. Ils découvrent rapidement que ceux-ci étaient dans la même voiture et donc amants. Au fil des semaines, ils vont se rapprocher, soigner leurs blessures au coeur. C'est un peu triste mais c'est beau. Un film qui va lentement comme la croissance des sentiments.

 

 

 

Alors quoi, pas plus d'histoires d'amour ?

Non, car très peu ont des scénarios qui tiennent la route à part My sassy girl.

 

Quoi quoi ? Pas de film de Hong Sang-Soo ?

A part Ha ha ha, ils m'ont tous... ennuyé ! Trop bavards et toujours les mêmes thématiques, ça lasse mais je continue de regarder au cas où...

 

Quoi quoi quoi ? Pas de Poetry, film encensé partout dans le monde ?

Il aurait pu, s'il avait fait 30 minutes de moins ! Et puis, c'était trop prévisible et moi j'aime les surprises !

 

Voilà ce que j'ai aussi aimé... pour ceux qui en veulent plus !

Hello, Ghost pour sa fin surprenante et émouvante

Duelist pour son esthétisme envoutant

Une femme coréenne pour son érotisme

Attack the gas station pour son côté loufoque

Castaway on the moon pour son acteur principal

Le bon, la brute et le cinglé pour son côté western jouissif

Daisy pour pleurer à la fin

Je suis un cyborg pour sa poésie

Thirst parce qu'il est génial !

Musa la princesse du désert pour ses combats

Secret sunshine pour son héroïne vraiment malchanceuse

The coast guard pour sa folie

Mother pour son côté jusquauboutiste

Le vieux jardin pour sa mélancolie

 

                 plus tous ceux que j'ai déjà chroniqué ! Et vous, avez-vous vu ces films ?

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires