Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:01

madadayo.gifMadadayo !

 

Voici le titre du dernier film d'Akira Kurosawa. L'expression est empruntée à une comptine enfantine qui est l'équivalent de notre "Loup y es-tu".

 

Ce long métrage fait la chronique de la vie  d' Uchida, un professeur d'allemand qui prend sa retraite au début du film pour se consacrer à l'écriture. Nous sommes en 1943, pourtant le thème de la guerre est peu abordé dans le film. Nous en voyons juste ses conséquence sur le quotidien des hommes (maisons bombardées, ravitaillement en nourriture, soldats américains).

Le vrai sujet du film est la vieillesse et la vie, au moment même où celle-ci peut s'enfuir à tout moment. Sans enfant, Uchida vit avec son épouse, puis plus tard des chats auxquels il va énormément s'attacher. Ses élèves qui l'apprécient beaucoup sont sa deuxième famille, ils fêtent chaque année son anniversaire avec lui et lui offrent même une maison.

Les relations humaines, entre le professeur et sa femme, et entre le professeur et ses élèves sont très touchantes et profondes. Loin d'être larmoyant, le film se termine sur un rêve d'enfance qu'Uchida fait le jour de ses 77 ans. Uchida est un personnage plein d'humour et  à chaque fête d'anniversaire, quand on lui demande "etes-vous prêt ?" (sous-entendu à mourir), il répond inlassablement "mada da yo !" pas encore ! après avoir bu un énorme pichet de bière.

 

Hyakken UchidaCe film de Kurosawa n'est pas un chef d'oeuvre mais il est est touchant et parfois drôle. C'est un beau portrait et il montre aussi les relations humaines telles qu'elles existaient dans la société japonaise. L'esprit confucéen (relations maitre/élèves) y régnait encore au milieu du 20e siècle. A noter que le personnage principal est inspiré d' Hyakken (Eizo de son vrai prénom) Uchida un écrivain qui fut le disciple de Natsume Soseki dont il a pastiché le "Journal d'un chat". 

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires