Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 20:26
Pause manga : L'île d'Hozuki de Kei SanbePause manga : L'île d'Hozuki de Kei Sanbe

Une bonne surprise pour ce manga très court en 4 tomes : il se dévore rapidement car le suspense y est très bien mené.

Contrairement à ce que les couvertures plutôt racoleuses pourraient faire croire, l'histoire est concentrée sur un groupe d'enfants qui, sur une île quasi déserte, vivent dans une école un peu étrange. Les nouveaux pensionnaires, le frère et la soeur Kokoro et Yume (ce qui signifie Coeur et Rêve en français) sont vite mis au parfum par leurs camarades qui se méfient grandement des adultes. En effet, un mystère pèse sur l'école et même un fantôme rode dans ses couloirs.

Plus qu'un manga d'horreur, cette série est une enquête quasi policière où les héros sont, pour une fois, des enfants. C'est donc par leur prisme que la réalité va se dévoiler peu à peu... et qu'on va essayer de percer le mystère. Et on le sait, les enfants ont parfois une grande imagination...

Repost 0
Published by enviedasie - dans Manga Manwha Japon
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 17:45

Un sujet rarement traité qui fait l'objet d'un reportage assez édifiant suivi d'une interview par un spécialiste du pays.

Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Société
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 21:56
Signal

Signal

L'année fut riche en dramas de bonne qualité, mais aussi pleine de surprises. Les scénaristes ont fait preuve de beaucoup d'originalité dans les scénarios ; certains sur le papier paraissaient même improbables mais avaient un rendu incroyablement... bon.

Comme je le dis souvent, le milieu coréen est plus original et mieux écrit qu'au Japon, par exemple, qui persiste à proposer des personnages monolithiques et caricaturaux.

Voici le meilleur de 2016, de mon point de vue bien sûr.

Je commence avec Signal qui reste mon numéro 1, le plus abouti des dramas de l'année. Et j'ai une bonne nouvelle pour nous : une saison 2 est sur les rails !

Another Oh Hae Young

Another Oh Hae Young

Deuxième drama que j'ai adoré : Another Oh Hae Young (ou Oh Hae Young again) ou l'histoire d'une fille qui porte le même nom qu'une autre plus belle, riche et populaire et qui a toujours souffert de la comparaison.

Dur de résumer l'histoire car notre héroïne (appelons la n°2 - jouée par Seo Hyun Jin)  voit son mariage ruiné par l'ex de n°1 (joué par Eric Mun) qui croit se venger de n°1. Après cette débacle, elle rencontre l'ex et sans savoir qu'il lui a gâché sa vie, tombe amoureuse de lui, qui s'est rendu compte qu'il s'était gouré mais n'ose plus lui dire. C'est à ce moment que n°1 redébarque dans leur vie à tous les deux...

Cela a l'air compliqué et ennuyeux... et pourtant il n'en est rien ! Si ce drama a un fond de mélancolie, on s'attache vite à n°2 (que je trouve bien plus belle que n°1 mais passons...) qui lutte de toutes ses forces pour se faire une place dans la vie et pour trouver l'amour. Beaucoup de légèreté et d'humour sont amenés par les multiples personnages secondaires très bien campés (parents, collègues, famille). J'ai trouvé le couple principal très bien assorti, et les voir mûrir et trouver leur bonheur ensemble, envers et contre tous, m'a fait drôlement plaisir.

Moon lovers : Scarlett heart ryeo

Moon lovers : Scarlett heart ryeo

Pour le drama suivant, on repart dans le passé à l'époque Goryeo. Moon lovers (titre court) est le remake d'un drama chinois lui-même inspiré d'un roman. Le drama chinois avait beaucoup plus d'épisodes que celui-ci, mais tout autant de personnages (casting d'idoles au programme) ce qui n'est pas sans poser des problèmes dans le scénario notamment les 6 derniers épisodes (changement de personnalité trop brusque du héros interprété par Lee Jun Ki, toutefois excellent et superbe^^).

J'ai trouvé néanmoins ce drama passionnant, plein de suspense. En effet, c'est à la fois un drama politique (on est parmi les rois et princes), un drama sentimental (plusieurs histoires d'amour) et un drama d'action.

Visuellement c'est aussi beau, du point de vue des costumes, des coiffures et maquillages, mais aussi de la réalisation qui nous a offert par les plus beaux plans de l'année. On peut ne pas aimer le style du réalisateur (qui alterne plans poétiques et gros plans) ou la musique (moderne) mais j'ai trouvé l'ensemble finalement reussi dans un genre sageuk fusion. Outre les acteurs vétérans, on retiendra les prestations de Kang Ha Neul et Lee Jun Ki en deux frères amis-ennemis. La jolie IU tient quant à elle le rôle principal féminin.

Jealousy incarnate

Jealousy incarnate

Autre gros coup de coeur : Jealousy incarnate avec ma favorite Gong Hyo Jin et deux acteurs masculins que j'adore. Je dois reconnaître que les deux premiers épisodes étaient faibles mais comme il en compte 24 ce n'est pas très grave car les suivants rattrapent le tout. Qui plus est ce drama a réussi à méler avec énormément d'humour un sujet grave comme le cancer, l'amour et l'amitié.

Là aussi sur le papier rien de bien original : une heroïne orpheline avec un petit frère à charge qui tente de devenir présentatrice du journal télévisé et se retrouve à faire... la météo (et à rembourrer ses soutient-gorges) ! Pour en rajouter, elle reste amoureuse pendant 3 ans d'un journaliste qui ne lui accorde pas un regard et qui se retrouve muté en Thaïlande.C'est à son retour que le drama débute et très vite un trio amoureux va se former.

Le plus réussi dans ce drama c'est la psychologie des personnages y compris les secondaires qui ont tous des caractères originaux et/ou bien trempés. Il y a de nombreux personnages et histoires secondaires qui rendent le récit encore plus vivant et énergique. Les dialogues sont aussi très bien écrits, et le talent des acteurs fait le reste. J'ai beaucoup ri et - en plus - appris beaucoup de choses sur le milieu télévisuel coréen.

My wife is having an affair this week end

My wife is having an affair this week end

My wife is having an affair this week end : ce drama n'a que 12 épisodes et la fin m'a pris par surprise, en me laissant un petit goût d'inachevé.

Lee Sun Kyun tient le rôle principal d'un homme qui, comme le titre l'indique, découvre que sa femme a un rendez-vous avec un autre homme dans un hôtel le week end suivant. Désemparé, oscillant entre doute et confiance, il cherche de l'aide sur un forum internet. Parallèlement à son histoire, on suit aussi celle de ses deux amis dont l'un est un coureur de jupon invétéré mais marié et le second prétend être encore marié alors qu'il est (spoil) divorcé depuis longtemps.

La force de ce drama, c'est son réalisme, son côté terre à terre, qui n'exclut pas les grands sentiments. On y découvre tous les côtés de l'amour et du mariage, on réfléchit à la question du divorce quand on a un enfant, à la place de la femme dans la société coréenne où il est difficile de concilier carrière et vie de famille (encore plus que dans nos contrées s'entend). Pour autant le drama reste assez cocasse par moment, on s'attache vite aux personnages qui nous ressemblent finalement...

Bref, même si ce drama a quelques défauts, il fait du bien car il change des sempiternelles histoires d'amour à l'eau de rose entre chaebol et pauvrette esseulée...

Dramas coréens : Mon top 5 de l'année 2016

Voilà pour moi les meilleurs dramas coréens de l'année ! Et vous avez-vous vu ces dramas ? Quels sont vos préférés ?

En visionnage en ce moment : The goblin avec Gong Yoo, très prometteur !

Repost 0
Published by enviedasie - dans Drama Corée
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 18:50

Belle vidéo, et chanson !

Repost 0
Published by enviedasie - dans Musique Corée
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 13:30
Kim Seul Gi
Kim Seul Gi
Kim Seul Gi
Kim Seul Gi
Kim Seul Gi
Kim Seul Gi

Kim Seul Gi

Oui je sais, je triche déjà ! Mon précédent article m'a un peu frustrée car je n'ai pas pu présenter une actrice que j'apprécie fortement en ce moment : Kim Seul Gi (née en 1991).

 

Je l'ai découverte dans le drama Flower boy next door où elle avait un tout petit rôle assez hilarant (une éditrice épuisée et stressée).

Depuis, je l'ai vue dans de nombreuses productions où, pour l'instant, elle tient encore des rôles secondaires : Discovery of love, Kill me heal me, Oh my ghost et en ce moment Second to last love. Elle a toutefois obtenu un rôle principal dans un mini drama en 2 épisodes diffusé sur MBC intitulé Splash splash love.

Côté films, elle a participé à des longs métrages de qualité qui ont eu beaucoup de succès comme Miss granny et Ode to my father. Elle fait aussi une apparition dans Mood of the day, une comédie romantique, seul long métrage que j'ai vu avec elle.

 

Il est à noter qu'elle est connue en Corée pour ses apparitions dans l'émission de télévision  Saturday night live (version coréenne) où son côté comique peut pleinement ressortir. Sa mignonne petite bouille, son côté enfantin et mignon, sa voix fluette, son naturel la rendent assez unique.

Son talent est en train d'émerger et d'être reconnu, ce qui est une bonne chose car à seulement 24 ans, elle a un grand avenir devant elle. Je la trouve très fraiche et jolie et j'aime (ce qui est rarement le cas) son côté "aegyo". J'espère qu'elle pourra bientôt montrer d'autres palettes de jeu dans des productions plus sérieuses mais pour l'instant la comédie romantique lui va comme un gant alors ne nous en privons pas !

 

Mes recommandations : Oh my ghost, Splash splash love

Repost 0
Published by enviedasie - dans Drama Cinéma Corée
commenter cet article
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 10:27

A force de regarder des films et des dramas asiatiques, j'en suis venue à avoir quelques acteurs et actrices préférés. En général, je regarde plusieurs de leurs travaux avant de me faire une idée sur un acteur.

J'aime particulièrement ceux qui osent aller sur des projets variés ou difficiles, qui savent jouer de leur physique et n'ont pas peur de s'enlaidir. Mes goûts personnels vont plutôt vers des productions policières et sentimentales mais j'aime aussi beaucoup les tranches de vie et la comédie. J'aime notamment les dramas qui sortent du lot et espère vous en faire découvrir quelques uns bientôt !

En attendant, j'ai décidé de vous faire partager mes goûts et mes découvertes en matière d'acteurs, en commencant par les femmes et la Corée du Sud.

Allez c'est parti pour mon top 3 !

Gong Hyo Jin
Gong Hyo Jin
Gong Hyo Jin

Gong Hyo Jin

Gong Hyo Jin (née en 1980)

 

Vue dans : Jealousy incarnate (en cours), The producers, It's okay, that's love, Master's sun, The greatest love, Pasta, Thank You [dramas] ; Boomerang family, Love fiction, Crush and blush, Rolling home with a bull, Surprise party [films]

 

Mon avis : S'il y en a une qui peut me faire regarder n'importe quoi, c'est elle ! Derrière un physique gracile et un visage aux traits naturels se cache une femme de caractère qui choisit ses films et dramas avec intelligence. A dire vrai, je n'ai jamais trouvé aucun de ses choix mauvais. Je trouve qu'elle joue avec un naturel déconcertant, elle semble être la même mais réussit à être toujours différente. Je la trouve très belle et talentueuse ; elle excelle dans les comédies romantiques mais sait jouer dans tous les registres. Bon je l'adore, c'est dit !

 

Mes recommandations : tout ! Comme je l'ai dit, je n'ai pas encore trouvé quelque chose de nul dans lequel elle aurait joué.

Kim Hye Soo
Kim Hye Soo
Kim Hye Soo

Kim Hye Soo

Kim Hye Soo (née en 1970)

 

Vue dans : Signal, The queen of office [dramas] ; The face reader, The thieves, Villain and widow, A good day to have an affair [films]

 

Mon avis : Cette actrice ose aller sur des projets très variés dans lesquels elle peut s'exprimer dans divers registres. Elle a commencé sa carrière avec beaucoup de dramas puis s'est tournée vers le cinéma avant de revenir à la télévision ses dernières années. Elle sait s'enlaidir au besoin ou jouer de son sex appeal. Elle vieillit avec grâce sans avoir l'air inexpressif qu'ont certaines actrices botoxées. Je la trouve toujours très convaincante.

 

Mes recommandations : Signal, Villain and widow

Jung Yu Mi
Jung Yu Mi

Jung Yu Mi

Jung Yu Mi (née en 1983)

 

Vue dans : Dating agency cyrano, The queen of office, I need romance 2, Que sera sera et quelques épisodes de Discovery of romance [dramas], Dernier train pour Busan, In another country, Come closer, A million, Family ties, A bittersweet life

 

Mon avis : à ne pas confondre avec une autre actrice du même nom mais de un an sa cadette ! Jung Yu Mi est une actrice prolifique et ecclectique, vous ne pouvez pas ne pas la connaître car elle a dejà bientôt 20 ans de métier ! Elle joue à la fois dans des premiers et seconds rôles ce qui me laisse à penser qu'elle s'intéresse vraiment plus à son métier qu'à se construire une carrière. Sa silhouette est très frêle, quasi enfantine (d'ailleurs je trouve qu'elle fait toujours plus jeune que son âge), mais elle peut dégager beaucoup d'énergie !

 

Mes recommandations : I need romance 2, Come closer, A million

 

Et vous, aimez-vous ces actrices ?

Il y en a bien d'autres que j'aurais aimé citer... alors je vous fait un petit diaporama !

Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young
Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young

Choi Kang Hee (en pull bleu), Jang Young Nam, Lee Yo Won, Jung Ryeo Won, Lee Yoon Ji, Yoon Yeo Jeong, Shin Min Ah, Kim Mi Gyeong, Lee Su Gyeong, Jang Na Ra, Lee Si Young

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Drama Corée
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 17:12
Roman policier japonais : Treize marches de Takano Kazuaki

Résumé :

 

Ryô Kihara, trente-deux ans, est condamné à la peine capitale. Il a déjà passé sept ans dans le couloir de la mort sans connaître la date de son exécution, comme le veut la loi japonaise. Bien qu'amnésique au moment du procès, il a reconnu sa culpabilité aux vues des preuves trouvées contre lui. Un matin, il entend les gardes venir chercher son voisin de cellule pour l'exécuter.

Traumatisé par les hurlements, Kihara a soudain des flashes, comme si son amnésie se dissipait : il se revoit en train de gravir un escalier, dix an plus tôt. Il décide d'écrire à son avocat. Ses souvenirs sont son dernier espoir car il a déjà été debouté de tous les recours possibles.


Jun'ichi Mikami, vingt-sept ans, a été incarcéré deux ans pour homicide involontaire. Il a en effet tué un homme lors d'une bagarre.

Remis en liberté conditionnelle, il croise celui qui était son gardien de prison, Shôji Nangô, qui s'occupe aussi de la réinsertion des anciens détenus. Ce dernier lui propose un petit boulot à savoir l'aider à prouver l'innocence d'un certain Ryô Kihara. Voyant un moyen de se racheter aux yeux de la société et d'aider financièrement ses parents, Jun'ichi accepte.

Mais comment trouver des preuves, 10 ans après les faits ? C'est le début d'une méticuleuse et fastidieuse enquête qui mettra à l'épreuve les deux hommes...

Mon avis :

 

Au Japon, la peine de mort est toujours en vigueur et surtout appliquée. Treize marche fait allusion aux treize étapes (à savoir signatures) nécessaires pour qu'un condamné soit pendu.

L'intérêt principal de ce livre est d'ailleurs la descrition du système judiciaire nippon : les étapes de l'enquête, les procès et leurs recours, les buts et méthodes d'incarcération, la méthode d'éxécution... l'auteur prend le temps de nous le décrire et expliquer en détail. Cet ouvrage n'est donc pas qu'une "simple" enquête policière mais aussi une réflexion sur ce sytème qui n'évolue pas beaucoup. L'auteur choisit comme personnages principaux un ancien condamné et un gardien de prison qui vont travailler pour un avocat, le moyen est assez habile pour présenter les différents aspects du problème. Il laisse au lecteur le soin de se forger sa propre opinion.

 

Toutefois, même si ce côté du livre est intéressant, il enlève un peu de force à l'enquête qui reste finalement assez simple (pour un amateur de polars). Relever la gageure de reprendre une enquête 10 ans après les faits rend l'intrigue un peu fastidieuse au début. Toutefois, les liens qui se tissent entre les deux principaux protagonistes, leurs histoires personnelles qui se dévoilent peu à peu rendent ce bouquin plus intéressant.

 

Le roman est finalement assez court, écrit dans un style simple mais efficace. Il dévoile une surprise finale qui apportera un petit rebondissement bienvenu à l'histoire. Il ne faut donc pas se priver de se pencher sur ce roman policier japonais.

Repost 0
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 21:53

Un groupe indé qui fait du vrai rock !

Repost 0
Published by enviedasie - dans Musique Corée
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 17:24

Bande annonce VF

Voici un film qui fut présenté à Cannes où il fut bien accueilli. Il faut dire que les coréens n'ont rien à envier aux américains côté réalisation pour ce Dernier train pour Busan. Les grands moyens ont été sortis (le casting aligne quelques stars locales), les effets spéciaux sont réussis et pour qui apprécie le genre, ce long-métrage nous fiche la trouille de façon diablement efficace.

En Corée où il est sorti simultanément (ce qui rare de nos jours), ce film a déjà réunit plus de 11 millions de spectateurs (!!) et s'affiche en haut du box-office.

Soo-Ahn en mauvaise posture

Soo-Ahn en mauvaise posture

Le début du film (wikipédia + moi) :

Un chauffeur de camion est arrêté sur une petite route par des hommes portant des tenues de protection contre les risques biologiques. Ils désinfectent son véhicule avant de le laisser passer. Peu après, il percute une biche qui, bien que morte, se relève, les yeux blanchis.

 

Sok-woo (Gong Yoo, vu dans Coffee Prince) vit à Séoul (Nord-Ouest de la Corée) avec sa fille Soo-ahn, mais il est peu attentionné : il ne va pas à un fête à l'école où elle doit chanter, il lui offre un cadeau pour son anniversaire qu'il lui avait déjà offert. Soo-ahn lui dit alors qu'elle veut retourner chez sa mère à Busan (Sud Est du Pays). Pour se faire pardonner, il accepte et le le lendemain, de bonne heure, ils embarquent dans le Korea Train Express (KTX qui est en réalité un de nos bons vieux TGV - le trajet dure environ 2h 30, le temps d'un film quoi !). Juste avant le départ, une jeune fille qui semble malade réussit à monter dans le train et alors que le train quitte la gare, celle-ci est envahie par un groupe d'individus qui attaquent le chef de quai.

Sur les chaînes de télévision diffusées dans le train, des informations rapportent que des troubles sont en cours dans beaucoup de villes du pays alors que le gouvernement dédramatise la situation et appelle la population au calme.

 

Pourtant, dans le train (et en réalité dans le Nord du pays) la situation dégénère rapidement. La jeune fille malade se transforme vite en une sorte de zombie dont le seul intéret est de mordre les humains. Ceux-ci vite infectés se transforment aussi... et l'épidémie se répand à toute vitesse créant une vague de panique à bord.

Dans le wagon de Sok-woo, on réussit à bloquer les portes. Les survivants (on retrouve en couple Ma Dong Seo - vu dans Police Unit 38 et Bad guys - Jeong Yu-Mi vue dans une tonne de films et dramas) aidés par le conducteur du train essayent d'échapper au pire, mais comment un train rempli de personnes infectées va-t-il être accueilli ? Arriveront-ils à Busan ? Jusqu'où l'épidémie s'est elle étendue dans le pays ?

Les deux "héros"

Les deux "héros"

Malgré le succès du film et son efficacité, on ne peut pas vraiment crier au chef d'oeuvre. La version française n'aide pas beaucoup tant les voix des comédiens français sont différentes des originelles. Je pense qu'on y perd en intensité surtout quand on connait le talent des comédiens.

 

Les personnages sont tout de même un peu caricaturaux (le père peu attentif, la femme enceinte, le gros bras, l'homme d'affaire, l'amoureuse transie, l'étudiant, la gentille vieille dame...) mais dans ce genre de film, on ne peut guère en attendre plus. Ils jouent tous leur rôle jusqu'au dénouement final. En effet, c'est l'action et la tension qui prime même si on s'attache aux personnages.

Sur ce point ainsi que sur celui de la réalisation, il n'y a rien à redire. Les moyens ont été mis pour reconstituer le voyage ainsi que les scènes de groupe et d'action. Le suspense est savamment entretenu. Quelques moments de répit sont savamment distillés mais l'angoisse reste palpable. Les zombies sont vraiment effrayants mais ont quelques points faibles que les humains peuvent utiliser à bon escient.

 

Bref, on ne s'ennuie pas et on flippe, c'est ce qu'on demande en général à ce genre de films. Personnellement, ce genre n'est pas trop ma tasse de thé (même si j'ai adoré le plus jouissif Bienvenue à Zombieland) et je suis restée sur ma faim concernant quelques points mais je dirais que ce film est un bon film de terreur et d'action.

 

Point à noter :  ce long métrage semble être la suite d'un film d'animation Seoul station, réalisé par le même réalisateur et qui vient de sortir.

Critique de Dernier train pour Busan, film coréen de Yeon Sang-Ho
Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Corée
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 17:00
images TesterKorea
images TesterKorea

images TesterKorea

Après bien des années de recherches intenses mais surtout difficiles pour ma peau, j'ai trouvé depuis quelques années deux produits de la marque coréenne Caolion vraiment efficaces pour se débarasser des points noirs.

 

Je vous conseille la veille (ou 2 jours avant) de faire un gommage doux puis, le jour même, d'enchainer ces deux produits (ils sont étudiés pour).

 

Le premier Blackhead est un masque chauffant qui ouvre les pores et désincruste la saleté. Son aspect noir et sa consistance collante peut rebuter mais je vous assure que d'abord, il chauffe vraiment et ensuite, il marche ! Il faut poser le masque et masser un peu puis attendre (ça chauffe) avant de remasser et rincer (il est un peu salissant, faites gaffe !). Il y a des micro grains qui aident à nettoyer les pores mais le gommage reste assez doux.

 

Le second Pore, refroidissant, ressemble plus à un masque à l'argile (il en contient d'ailleurs). Sa couleur est gris clair et sa texture très douce et agréable. Il sert à resserrer les pores après les avoir nettoyés. Il est conseillé de les garder 10-15 min chacun mais je dépasse souvent sans que pour autant ma peau ne soit agressée (je précise que j'ai une peau sèche et un peu sensible). Le second peut sécher si on le garde longtemps mais il s'enlève quand même facilement.

 

Et tada !!! Votre peau devrait être beaucoup plus nette. Les pores sont nettoyés en profondeur et resserrés (d'où l'interêt d'utiliser les 2 masques à la suite). Je les utilise tous les 15 jours en alternance avec un peeling chimique mais les peaux encrassées peuvent s'en servir 1 à 2 fois par semaine.

Ils sont donc efficaces mais ont tout de même un gros "point noir"^^ pour moi : leur composition encore bien chimique et synthétique malgré les efforts de la marque pour enlever alcool, colorant, huile minérale et parfum. Ils contiennent des silicones et des dérivés pétroliers mais aussi des produits plus naturels comme de l'argile, du charbon ou des extraits de menthe.

Toutefois, si on considère leur temps de pose et leur efficacité, on peut considérer que c'est moins grave que pour une crème de jour ou du maquillage. C'est pourquoi je les rachète régulièrement.

 

Dernier point, le prix : environ 30 € les 100g sur Tester korea. On ne peut malheureusement pas les acheter sur un magasin en ligne français (à ma connaissance). Ils existent dans un packaging plus petit (50 g) pour les plus petites bourses (environ 16 €).

Alors vous avez envie d'essayer ?

 

Pore :

Water, Kaolin, Dipropylene Glycol, Bentonite, Peg-32, Glycerin, Stearic Acid, Dimethicone, Peg/ppg-17/6 Copolymer, Montmorillonite, Polysorbate 60, Betaine, Linoleamidopropyl Pg-dimonium Chloride Phosphate, Sorbitan Stearate, Trimethylpentanediol/adipic Acid Copolymer, Phenoxyethanol, Chlorphenesin, Dipotassium Glycyrrhizate, Macadamia Ternifolia Seed Oil, Cellulose Gum, Carboxymethyl Chitin, Mentha Piperita (peppermint) Leaf Extract, Sea Water, Menthoxypropanediol, Disodium Edta, Menthol, Ceramide 3, Lecithin, Tocopherol

 

Blackhead :

Glycerin, Kaolin, Cetearyl Alcohol, Polysorbate 60, Stearic Acid, Charcoal Powder, Dimethicone, Polyethylene, Avena Sativa (Oat) Kernel Flour, Betaine, Glyceryl Stearate, PEG-100 Stearate, Sorbitan Stearate, Phenoxyethanol, Trimethylpentanediol/Adipic Acid Copolymer, Chlorphenesin,Carbomer, Dipotassium Glycyrrhizate, Ginkgo Biloba Leaf Extract, Glycyrrhiza Glabra (Licorice) Root Extract, Portulaca Oleracea Extract, Prunus Mume Fruit Extract, Rhus Semialata Gall Extract, Triethanolamine, Vanillyl Butyl Ether, Disodium EDTA

 

Repost 0