Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 21:03

A priori les vidéos suivantes ont fait le buzz l'année dernière mais je viens juste d'en entendre parler....

Cette discipline dite "shuudan koudou" (action collective) pratiquée par les étudiants de l'Université existe depuis 1966 et nécessite des mois d'entrainement : 3 jours par semaine pendant 5 mois pour une distance totale de 1200 km parcourus !

Bien sûr, cela fait penser à des marches militaires ou à des manifestations nationales Nord-coréennes mais c'est quand même plus amusant voire drôle (et surtout basé sur le vrai volontariat !). Pour les nippons qui valorisent le groupe plus que l'individu, cet exercice où les participants ne sont qu'une goutte d'eau dans une marée humaine, doit paraître bien naturelle mais pour nous autres français elle est très étonnante !

Voici 1 extrait filmé dans un lieu inconnu (mon japonais est encore mauvais) suivi de 2 extraits de la représentation du 14 Novembre dernier à la Nippon Sports Science University. Mon groupe préféré est en troisième position car il est mixte et a réussi à faire un atout des individualités qui le composent.

Moi ça m'a bluffé, et vous ?

On commence par un petit groupe, sympa...

Là ils sont beaucoup plus nombreux. Les chorégraphies doivent être plus évoluées.

Très fort aussi ; ils ont même pris en compte la taille des participants !

Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 17:26
Repost 0
Published by enviedasie - dans Musique Corée
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 20:22

Sora vit dans l’ombre de sa grande sœur qui a tout pour plaire : elle est jolie, intelligente et réussit tout ce qu’elle entreprend. La cadette ne supporte plus cette comparaison permanente entre elles, très souvent à son désavantage.

Elle se met ainsi à la détester au point de ne plus vouloir lui adresser la parole. Elle s’inscrit même dans un lycée à plus d’une heure de chez elle où personne ne connaît sa sœur. Là, elle se fait rapidement de nouvelles amies.

Bien que peu douée en sport, Sora s’inscrit au club de volley. Un soir, ayant oublié son téléphone dans le club, elle découvre le terrifiant capitaine de l’équipe des garçons, Kataoka, avec une larme coulant sur la joue.

Elle doit lui promettre de n’avoir rien vu et une curieuse relation naît alors entre eux. Cependant, elle ignore encore que l’ombre de sa sœur plane à nouveau sur elle... Elle ignore aussi que Kataoka et elle ont un point commun.

Critique de "Is this feeling love ?" un manga de Saki Aikawa

Cette histoire en deux tomes met en scène deux protagonistes qui s'efforcent de vivre pleinement leur vie, qui jusqu'ici était dans l'ombre.

L'auteur montre avec justesse la difficulté de cadets à vivre dans l'ombre de leurs aînés mais aussi la souffrance des aînés de voir leurs jeunes frères/sœurs s'éloigner d'eux. En effet, enfermée dans sa souffrance, Sora ne voit pas que sa sœur Sakura est seule et jalousée. Au lieu d'être un soutien, elle la rejette et s'enferme dans sa souffrance jusqu'à ce qu'elle change de lycée.

Seul Kataoka arrivera à lui faire reprendre confiance en elle et à s'aimer. Enfin libre d'être elle-même, elle pourra enfin pardonner à sa sœur, qui n'avait pourtant commis aucun crime.

Par un twist scénaristique (habituel dans un manga), Sora va de nouveau se retrouver confrontée à sa sœur. Va-t-elle enfin "l'emporter" sur elle et pouvoir être heureuse ?

Critique de "Is this feeling love ?" un manga de Saki Aikawa

Le dessin de ce shojo est très classique mais les traits des personnages sont fins. L'histoire sort un peu de l'ordinaire car elle met des fratries en scène avec une certaine finesse psychologique.

Bref, j'ai bien aimé ce petit manga, que je conseille à tous les enfants dès l'âge de 11 ans.

Repost 0
Published by enviedasie - dans Manga Manwha Japon
commenter cet article
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 21:45

Pas de Bollywood pour ce film de Ritesh Batra mais une coproduction internationale dont l'action se déroule à Mumbai (Bombay). Cette comédie romantique réchauffe le cœur mais en dit aussi beaucoup sur la société indienne.

Critique de The lunch box, un film indien sans la sauce Bollywood

Chaque jour à Mumbai, près de 200 000 gamelles (dabba) préparées à la maison sont livrées par les dabbawallahs sur leur lieu de travail aux employés de bureau.

Ila Singh (Nimrat Kaur), une jeune mère de famille hindoue délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au service de livraison. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. Elle comprend vite que son mari n'a pas mangé SON repas... mais l'a donc dégusté ? Poussée par la curiosité, elle prépare le lendemain un autre panier repas dans lequel elle glisse un petit mot.

En réalité, la lunchbox a été remise accidentellement à Saajan Fernandes (Irfan Khan), un employé scrupuleux, solitaire (car veuf et sans enfants) et chrétien. Celui-ci très étonné par la qualité de sa gamelle l'a dévorée avec volupté. Découvrant le pot aux roses le lendemain, il répond au mot d'Ila.

Celle-ci continue à confectionner des repas pour Saajan qui attend avec de plus en plus d'impatience les déjeuners cuisinés par cette femme mystérieuse. Se confiant de plus en plus au fil des lettres, ils échafaudent une liaison mais progressivement cette vie fantasmée menace d'empiéter sur leur vie réelle.

En effet, Ila souhaite rencontrer Saajan... mais celui-ci a vingt ans de plus qu'elle. L'heure de faire des choix est arrivée.

Critique de The lunch box, un film indien sans la sauce Bollywood

Ce film montre la rencontre de deux personnes qui ne se seraient jamais croisées car elles vivent dans deux quartiers très éloignés et sont de religions différentes. A suivre les livreurs de boites-repas on se rend compte que Mumbai est une ville immense mais le système de livraison est très fiable. Il ne disfonctionne qu'une fois sur 1 million. Cette rarissime erreur permet à deux personnes seules de se rencontrer.

Saajan est veuf, peu sociable, désagréable même avec les enfants. Pour lui tous les jours se ressemblent mais on lui propose une retraite anticipée alors que sa principale occupation est de travailler. Lorsqu'on lui présente son remplaçant qu'il doit former, il résiste mais celui-ci, très sociable et souriant, arrivera à le dérider (ce personnage apporte beaucoup d'humour au film mais est aussi très émouvant). Il faut dire qu'il est orphelin et Saajan prend vite une figure paternelle pour lui, à tel point qu'il lui demandera d'assister à son mariage.

Critique de The lunch box, un film indien sans la sauce Bollywood

Ila est plus entourée : son mari (absent et volage), sa fille, son père qui se meurt d'un cancer des poumons et sa mère. Il y a aussi sa voisine du dessus qu'elle appelle "auntie" et avec qui elle cuisine. Pourtant, elle ne peut confier ses profondes pensées à sa famille élargie lorsqu'elle a la confirmation que son mari la trompe.

C'est Saajan qui devient donc naturellement son confident et son soutien. En effet, elle songe à divorcer et refaire sa vie dans un pays où les femmes restent traditionnellement auprès de leur mari. Ni sa mère, ni sa "tante" n'ont pu faire cette démarche malgré leurs mariages vacillants. Cela nécessite beaucoup de courage.

Ce courage, Saajan aussi va devoir le trouver en lui car même si sa vie est fade est monotone, elle est aussi rassurante. L'évolution psychologique du personnage est la plus intéressante. En homme pragmatique, Saajan prendra une décision qu'il regrettera rapidement. Trouvera-t-il le courage de changer pour de bon et de chercher le bonheur ?

Ce film est un petit bijou. J'ai aimé tous les personnages, le côté réaliste et "tranche de vie" qui sort des clichés habituels sur l'Inde, le courage et la détermination d'Ila, l'évolution de Saajan...

La réalisation est intelligente et les acteurs sont tous très bons. Que demander de plus ? Qu'il sorte vite en DVD !

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Inde
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 18:47

De retour après une petite quinzaine de jours passés en pays nippon... et plein de jolis souvenirs !

Quelques érables rouges, oranges, multicolores et ginkgos jaunes pour vous donner un aperçu du Japon à l'automne. En réalité, il y a plein d'autres arbres et arbustes qui changent aussi de couleur à cette saison, on peut donc apprécier de beaux dégradés de rouges, roses, oranges, jaunes... c'est superbe !

On commence à Ohara, près de Kyoto.

On commence à Ohara, près de Kyoto.

Tadaima !!! Du Japon et des érables rouges...
Tadaima !!! Du Japon et des érables rouges...
Tadaima !!! Du Japon et des érables rouges...
On continue à Kyoto dans le jardin du Palais impérial.

On continue à Kyoto dans le jardin du Palais impérial.

Dans un temple...

Dans un temple...

Vue du Kiyomizu dera !

Vue du Kiyomizu dera !

Tadaima !!! Du Japon et des érables rouges...
Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Photographie
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 21:25

On ne présente plus le château d'Himeji, actuellement en rénovation !

Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Quelques photos du Japon (6) : Himeji
Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Photographie Himeji
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 21:15

Au Sud Est de Kyoto, se trouve le Temple aux 1000 torii (mais bon, je n'ai pas vérifié s'il y avait le compte !). Une bien belle balade à faire avec en cadeau la vue sur la plaine...

Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Quelques photos du Japon (5) : Fushimi Inari
Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Photographie
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 21:07

On continue avec la ville de Kanazawa située sur la côte Ouest du Japon. Une ville bien sympa avec un joli marché couvert, un superbe jardin et des rues traditionnelles.

Jardin Kenrokuen
Jardin Kenrokuen
Jardin Kenrokuen
Jardin Kenrokuen
Jardin Kenrokuen

Jardin Kenrokuen

Maison du samouraï Nomura
Maison du samouraï Nomura
Maison du samouraï Nomura
Maison du samouraï Nomura

Maison du samouraï Nomura

Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Photographie
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 20:28

Je pars demain mais je vous laisse des photos du japon à vous mettre sous la dent !

On se retrouve en Décembre !

Kasuga Taisha à Nara

Kasuga Taisha à Nara

Repost 0
Published by enviedasie
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 00:00

Takayama est une charmante bourgade au pied des Alpes japonaises, à mi-chemin (ou presque !) entre Nagoya et Kanazawa.

Il y a des vieilles rues typiques, des temples (comme toujours), un musée des matsuri et un village folklorique qui présente d'anciennes maisons. Ca vaut le coup de s'y arrêter.

Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri
Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri
Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri
Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri
Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri
Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri
Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri
Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri

Maisons traditionnelles, temple, Musée des matsuri

Bonus : Shirakawago, un village au coeur de la montagne, avec des maisons traditionnelles
Bonus : Shirakawago, un village au coeur de la montagne, avec des maisons traditionnelles
Bonus : Shirakawago, un village au coeur de la montagne, avec des maisons traditionnelles

Bonus : Shirakawago, un village au coeur de la montagne, avec des maisons traditionnelles

Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Photographie
commenter cet article