Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 21:34

Suivez ma chaîne Youtube !

Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Musique
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 21:20

Présenté à Cannes l'année dernière, le film japonais Après la tempête arrive enfin dans nos salles. Comme tous les autres films du réalisateur Kore-Eda Hirokazu, il raconte une histoire presque ordinaire mais pleine de sentiments. C'est l'âme humaine qui est montrée dans sa complexité. C'est aussi une réflexion sur la vie, ce qu'on en fait et ce qu'on en attend.

 

Le réalisateur s'est entouré d'acteurs reconnus avec lesquels il a déjà travaillé : Abe Hiroshi qui joue le rôle d'un écrivain qui gagne sa vie comme détective privé, arnaqueur sur les bords et qui perd le peu d'argent qu'il gagne aux courses. Son ex femme (Maki Yoko) lui réclame la pension alimentaire pour leur fils, sans grand succès. Elle le menace mais le laisse passer quelques journées avec lui. Après leur séparation, elle tente de reconstruire sa vie et fréquente un autre homme.

Son ex belle-mère jouée avec grand talent par Kiki Kirin est une veuve qui vit en HLM. Elle aime ses deux enfants et son petit-fils, vit chichement, ne regrette guère son défunt époux, mais suit des leçons de musique classique.

 

La première moitié du film présente tous les protagonistes, leur vie et la situation. Le personnage du père est objectivement le plus détestable car assez minable, mais pourtant il reste attendrissant de par l'amour qu'il porte à sa famille (ce qui ne l'empêche pas d'essayer de voler sa mère quand il le peut) et ses rêves d'écrivain qu'il poursuit encore et toujours. Sa mère est un personnage très attendrissant, qui porte un regard bienveillant mais lucide sur son fils.

 

La seconde partie du film se concentre en un lieu à savoir l'appartement en HLM où toute la famille se retrouve. Ils se retrouvent en effet tous bloqués là par un typhon. La parole va être plus franche, chacun va faire une croix sur ses illusions et ressortir transformé. L'un fera uen croix sur son amour, l'autre sur son espoir de reconstituter sa famille.

Tout est très délicat, baigné dans le quotidien. Il ne se passe rien d'extraordinaire matériellement parlant mais chacun va changer. Kore-Eda montre les sentiments avec sa délicatesse habituelle et le résultat est une jolie tranche de vie. Amateurs d'effets spéciaux et d'aventures extraordinaires vous pouvez passer votre chemin, les autres apprécieront cette histoire simple pleine de justesse.

Critique d'Après la tempête de Kore-Eda Hirokazu avec Abe Hiroshi et Kiki Kirin
Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Japon
commenter cet article
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 18:21
Serveuse pendant la fête du cerisier - Kyoto Avril 2010

Serveuse pendant la fête du cerisier - Kyoto Avril 2010

Visite au Parc Maruyama - Kyoto Avril 2010

Visite au Parc Maruyama - Kyoto Avril 2010

Couple au Temple - Kyoto Avril 2010

Couple au Temple - Kyoto Avril 2010

En attendant le bus - Nara Avril 2010

En attendant le bus - Nara Avril 2010

A travers la fenêtre - Nara Avril 2010

A travers la fenêtre - Nara Avril 2010

Musiciennes - Inari Avril 2010

Musiciennes - Inari Avril 2010

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Mariage shinto au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Mariage shinto au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Au Parc Yoyogi - Tokyo Novembre 2013

Repost 0
Published by enviedasie - dans Photographie Japon Kimono
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 21:54
X Japan sur Le monde

X Japan, le groupe mythique qui a créé le Visual Kei et permis son développement, fait l'objet d'un Grand format sur le site du Monde. Un bon moyen de découvrir ce groupe et son batteur légendaire Yoshiki !

http://www.lemonde.fr/pixels/visuel/2017/03/04/grosses-guitares-maquillage-et-stades-bondes-x-japan-le-groupe-aussi-legendaire-que-meconnu_5089437_4408996.html#accueil

Repost 0
Published by enviedasie - dans Musique Japon
commenter cet article
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 18:34

Bon, ma recette est plus simple mais sans doute moins bonne !

Cette patisserie japonaise est juste succulente et très fréquente au Japon. Elle vient d'être popularisée en France grâce au film et livre "Les délices de Tokyo".

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cuisine et boissons Japon
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 20:26
Pause manga : L'île d'Hozuki de Kei SanbePause manga : L'île d'Hozuki de Kei Sanbe

Une bonne surprise pour ce manga très court en 4 tomes : il se dévore rapidement car le suspense y est très bien mené.

Contrairement à ce que les couvertures plutôt racoleuses pourraient faire croire, l'histoire est concentrée sur un groupe d'enfants qui, sur une île quasi déserte, vivent dans une école un peu étrange. Les nouveaux pensionnaires, le frère et la soeur Kokoro et Yume (ce qui signifie Coeur et Rêve en français) sont vite mis au parfum par leurs camarades qui se méfient grandement des adultes. En effet, un mystère pèse sur l'école et même un fantôme rode dans ses couloirs.

Plus qu'un manga d'horreur, cette série est une enquête quasi policière où les héros sont, pour une fois, des enfants. C'est donc par leur prisme que la réalité va se dévoiler peu à peu... et qu'on va essayer de percer le mystère. Et on le sait, les enfants ont parfois une grande imagination...

Repost 0
Published by enviedasie - dans Manga Manwha Japon
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 17:45

Un sujet rarement traité qui fait l'objet d'un reportage assez édifiant suivi d'une interview par un spécialiste du pays.

Repost 0
Published by enviedasie - dans Japon Société
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 17:12
Roman policier japonais : Treize marches de Takano Kazuaki

Résumé :

 

Ryô Kihara, trente-deux ans, est condamné à la peine capitale. Il a déjà passé sept ans dans le couloir de la mort sans connaître la date de son exécution, comme le veut la loi japonaise. Bien qu'amnésique au moment du procès, il a reconnu sa culpabilité aux vues des preuves trouvées contre lui. Un matin, il entend les gardes venir chercher son voisin de cellule pour l'exécuter.

Traumatisé par les hurlements, Kihara a soudain des flashes, comme si son amnésie se dissipait : il se revoit en train de gravir un escalier, dix an plus tôt. Il décide d'écrire à son avocat. Ses souvenirs sont son dernier espoir car il a déjà été debouté de tous les recours possibles.


Jun'ichi Mikami, vingt-sept ans, a été incarcéré deux ans pour homicide involontaire. Il a en effet tué un homme lors d'une bagarre.

Remis en liberté conditionnelle, il croise celui qui était son gardien de prison, Shôji Nangô, qui s'occupe aussi de la réinsertion des anciens détenus. Ce dernier lui propose un petit boulot à savoir l'aider à prouver l'innocence d'un certain Ryô Kihara. Voyant un moyen de se racheter aux yeux de la société et d'aider financièrement ses parents, Jun'ichi accepte.

Mais comment trouver des preuves, 10 ans après les faits ? C'est le début d'une méticuleuse et fastidieuse enquête qui mettra à l'épreuve les deux hommes...

Mon avis :

 

Au Japon, la peine de mort est toujours en vigueur et surtout appliquée. Treize marche fait allusion aux treize étapes (à savoir signatures) nécessaires pour qu'un condamné soit pendu.

L'intérêt principal de ce livre est d'ailleurs la descrition du système judiciaire nippon : les étapes de l'enquête, les procès et leurs recours, les buts et méthodes d'incarcération, la méthode d'éxécution... l'auteur prend le temps de nous le décrire et expliquer en détail. Cet ouvrage n'est donc pas qu'une "simple" enquête policière mais aussi une réflexion sur ce sytème qui n'évolue pas beaucoup. L'auteur choisit comme personnages principaux un ancien condamné et un gardien de prison qui vont travailler pour un avocat, le moyen est assez habile pour présenter les différents aspects du problème. Il laisse au lecteur le soin de se forger sa propre opinion.

 

Toutefois, même si ce côté du livre est intéressant, il enlève un peu de force à l'enquête qui reste finalement assez simple (pour un amateur de polars). Relever la gageure de reprendre une enquête 10 ans après les faits rend l'intrigue un peu fastidieuse au début. Toutefois, les liens qui se tissent entre les deux principaux protagonistes, leurs histoires personnelles qui se dévoilent peu à peu rendent ce bouquin plus intéressant.

 

Le roman est finalement assez court, écrit dans un style simple mais efficace. Il dévoile une surprise finale qui apportera un petit rebondissement bienvenu à l'histoire. Il ne faut donc pas se priver de se pencher sur ce roman policier japonais.

Repost 0
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 21:03
Partez voir le Fuji !

Partez voir le Fuji !

Ce concours sera ouvert du 11 au 25 juillet ! Le premier prix est un voyage pour 2 au Japon. Les résultats seront publies en Septembre.

 

Modalités :

"Prenez une photo du Japon de vos rêves et partagez là, invitez vos amis à participer.

Les photos n’ont pas besoin d’avoir été prises au Japon mais doivent représenter pour vous un aspect essentiel du Japon.
Vous pouvez donc envoyer par exemple un montage photo, une photo de jeu, de plat, d’objet, de maquette ou autre…"

 

Plus de détails à venir : https://cp.tourisme-japon.fr/

 

Repost 0
Published by enviedasie - dans Concours Japon
commenter cet article
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 21:53

Il paraît qu’en Occident, on ne refuse pas d’aider une amie qui a des ennuis. Alors, lorsque son copain décide d’héberger sous son toit Akiyo, qui n’a ni maison ni travail, la pauvre, Julie se dit que, ah, si c’est comme ça qu’on fait en Occident, alors, oui, elle va faire un effort. Bon, évidemment, Akiyo n’est pas seulement à la rue et sans travail, c’est aussi l’ex de son copain. Mais l’amour, c’est la confiance, hein, et puis, la pauvre...

(résumé éditeur)

Critique de Pauvre chose de Wataya Risa (ed. Picquier)

Risa  Wataya, dont l'écriture est couronnée de nombreux prix, poursuit son oeuvre centrée sur la psyché des femmes japonaises modernes. Elle met en scène une japonaise de souche Julie amoureuse d'un jeune homme qui a été élevé aux Etats Unis. Comme dans tous ses livres, celle-ci n'est pas totalement à l'aise ; vendeuse dans un grand magasin, elle est dans le paraître et tente de perdre son patois d'Osaka. Pourtant, quand son amoureux lui annonce qu'il va héberger son ex, en tout bien tout honneur, elle va faire beaucoup d'efforts pour conserver sa relation avec lui. Malgré tout, la jalousie la taraude et le manque de communication entre elle et son copain n'arrange pas les choses...

 

Cette histoire d'amour est traitée sur un ton très moderne. Le lecteur suit le cheminement des pensées de l'héroïne, qui essaie de concilier passion et raison avec difficulté. Si Julie passe parfois du coq à l'âne, l'auteure, elle, maintient le cap de son récit et arrive à glisser subrepticement des petits messages sur la société japonaise : fermée, en mal d'amour et de communication, mercantile...

 

Ce roman se lit vite et est plutôt abouti. Pourtant je regrette un peu, comme souvent dans les romans de l'auteure, le ton un peu désinvolte. J'apprécie toutefois les mini "critiques" de la société japonaise, trop souvent idéalisée. J'aimerais toutefois que Risa Wataya approfondisse sa pensée et aborde ces sujets de façon plus directe. Etant donné que c'est encore une jeune auteure, j'espère qu'elle le fera à l'avenir. On ne peut lui enlever toutefois son talent pour suivre les méandres de la pensée féminine. Cela a lui seul mérite qu'on découvre ce livre.

 

Pour lire un extrait : http://www.editions-picquier.fr/catalogue/fiche.donut?id=1025&cid=

 

Repost 0
Published by enviedasie - dans Littérature Japon
commenter cet article