Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 19:53

neige-fermine.jpgCe court roman qui est le premier de l'auteur a déjà connu plusieurs vies. Paru aux éditions Arléa en 2000 ; il est ensuite sorti au Seuil en 2001. Cette année, Arléa ressort l'édition originale qui a le mérite d'être agrémentée de belles peintures (de style chinois ou japonais classique, l'un étant inspiré de l'autre) de Georges Lemoine.

 

Le texte de style épuré mais aux mots choisis, se veut un hommage à la poésie et plus précisemment au haïku. En effet le héros est un jeune poète qui tombe d'abord amoureux de la neige, qu'il dépeint dans de multiple poèmes en trois vers.

Repéré par le poète de la cour, il va perfectionner son art auprès d'un peintre célèbre mais âgé. Sur la route, il manque mourir de froid dans la montagne avant de tomber amoureux pour la seconde fois d'une étrangère aux cheveux blonds et aux yeux bleus dormant dans son cerceuil de glace.

Nous sommes au 19e siècle et le pays vient juste de s'ouvrir au monde. Alors que notre héros suit l'apprentissage du maître, il va apprendre que la belle étrangère était  l'épouse de celui-ci...

 

L'amour est présent sur plusieurs formes tout au long du roman et jusque dans les dernières lignes.

L'histoire est proche du conte philosophique ; elle offre une leçon de vie et de poésie. Le style est très agréable, c'est presque un long poème en prose.

Pourtant il m'a manqué un petit quelque chose pour apprécier vraiment cet ouvrage. L'objectif de l'auteur est trop transparent et la fin très attendue... cela a un peu gâché mon plaisir. Les peintures de G. Lemoine sont, par contre, magnifiques et apportent un plus à l'ouvrage. Je le recommande néanmoins aux amoureux du Japon et de la poésie.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 14:14

Ne pleurez pas insectes

Même les étoiles qui s'aiment

Doivent se séparer

 

Issa (Nobuyuki Kobayashi dit Issa : 1763-1828)

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 22:33

Dans un peu plus d'un mois se terminera l'exposition temporaire sur les armures de samurai qui a actuellement lieu à Paris au Musée du Quai Branly.

C'est un couple de français, collectionneurs, Ann et Gabriel Barbier-Mueller qui ont prété plus de 140 pièces de toutes sortes, datées entre le 12e et 19e siècle.

Rendez-vous sur le site du musée pour en savoir plus : chronologie, parcours de l'exposition, etc.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 22:44

Marche nocturne

la neige tombe

en adieu à l'année

 

Shara

 

 

Extrait de Haikus des quatre saisons

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 21:07

Voici une sélection toute personnelle en lien avec le sujet qui nous intéresse... Commencons avec les  beaux  livres pour les adultes et adolescents.

 

dico cine asiatVoici un must-have pour les amateurs de cinéma : Dictionnaire du cinéma asiatique aux editions Nouveau monde (49 €)

 

Rédigé par un collectif d'auteurs, il porte bien son nom et est assez complet.

 

L'édition un peu ancienne (2008) mériterait une réactualisation. Néanmoins on en apprend beaucoup sur les acteurs et cinéastes mais aussi les studios, cascadeurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chene vietnam

Vietnam de Nicolas Cornet aux éditions Chêne, collection C'est le rêve (35 €)

 

La aussi la collection porte bien son nom et propose des voyages dans différents pays : Inde, Japon et Vietnam pour ne parler que des pays d'Asie.

 

Peu de textes mais l'essentiel est dit. Le livre nous fait surtout voyager en images : beaucoup de photographies en pleine page et de grande qualité qui s'organisent selon des thèmes, avec des légendes assez explicatives.

 

En format carré et assez épais, ces livres sont des incontournables. Si seulement on avait les moyens de tous se les offrir...

 

 

 

interieur-japonais.gif

Japon vu de l'intérieur : l'âme d'une maison de David Michaud aux éditions de Tokyo (25 €)

 

Ce livre ravira les amateurs d'architecture et du Japon.

 

David Michaud nous emmène à la découverte de maisons traditionnelles ou modernes et nous fait découvrir leur histoire.

A travers les habitations se révèlent l'intimité et le caractère de leurs habitants. Le tout avec de très belles photographies...

 

Découvrez le blog de l'auteur dans le menu à gauche (rubrique Liens).

 



 

 

haikuHaikus des quatre saisons, sélectionnés par Roger Munier et  illustré avec des estampes d'Hokusai, éditions Seuils (19 €)

 

Ce livre est un petit bijou. Le concept : un haïku par double page et une très belle reproduction et mise en page du grand peintre japonais Hokusai Katsushika.

 

Le livre est en petit format et met essentiellement en scène des haiku classiques, présentés suivant les saisons. Une bonne initation pour les non connaisseurs, un objet précieux pour les amateurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

guide ingredients asiatLe guide marabout des ingrédients asiatiques de Jody Vassalo aux éditions Marabout (19 €)

 

Voici un guide précieux pour qui veut cuisiner des plats venus d'extrêmes orient. Il n'est pas toujours facile de reconnaître et trouver dans nos contrées tous les ingrédients nécessaires.

 

Tout est passé en revue : nouilles et riz ; légumes, herbes et fruits ; sauces, pâtes et condiments ; sucres, épices et thés ; huiles, vinaigres et vins de cuisson ; farine, légumineuses et fruits secs...

 

Chaque ingrédient a sa fiche avec sa provenance, son nom d'origine, son mode de cuisson et/ou conservation, celui de fabrication, une indication de prix et dans quel plat il est utilisé.

Une photo accompagne la fiche et quelques recettes sont aussi proposées en fin d'ouvrage. Que demander de plus ?

 

Et aussi...

 

dicoindo gout cambodge papier japonais

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:20

Hier soir, Harry Roselmack nous a présenté un reportage sur le Japon et l'après tsunami. Une organisation de personnes âgées (retraités de plus de 60 ans) désire travailler à la centrale de Fukushima en devenant "liquidateur". Actuellement ce sont des personnes bien payées en âge de travailler, qui font le sale boulot. Les papys de l'association partent du principe que leur vie est derrière eux et veulent se sentir utiles, tout en laissant aux jeunes travailleurs de meilleures chances de vivre longtemps. De bons sentiments et une certaine logique... pourtant aucun d'eux ne travaille encore sur le site de la centrale.

 

Regardez par vous même le quatrième segment de l'émission :

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 21:34

La nuit s'approfondit

dans l'eau des rizières

La voie lactée

 

Izen

 

extrait de Fourmis sans ombres anthologie-promenade de Maurice Coyaud (éd. Phébus)

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 18:18

En route, à la brune,

Un asile sous un arbre -

Oui, voici l'auberge,

Et ce soir ce sont les fleurs

Qui recoivent pour la nuit.

 

waka extrait du Heike Monogatari

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 09:33

Avec pour seul chapeau la lune,

Je voudrais tant partir !

Ciel du voyage.

 

Tagami Kikusha

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 23:00

 Aujourd'hui, je vais vous présenter un groupe que j'adore et qui est à un tournant de sa carrière.

 

Fujifabric est un groupe japonais qui mêle rock et pop avec des touches de jazz, disco et de folk. Je trouve leur musique assez originale, alternant morceaux rock efficaces et d'autres plus décalés (si ce n'est complètement barrés : voir Chocolate panic ou Cheese burger par exemple)

 

Formé en 2000, le groupe fut créé par Shimura Masahito (guitariste, compositeur) et Watanabe Takayuki (batteur) qui se sont rencontrés au lycée. Son nom fut choisi en lien avec l'usine de tissus que le père de Watanabe possédait (Fuji Fabric 富士ファブリック qui deviendra ensuite フジファブリック). Ils commencèrent par faire des reprises avant de créer leurs propres chansons et de quitter la préfecture de Yamanashi pour Tokyo. Ils s'entourent de Tadokoro Sachiko (claviers), Yuichi Kato (basse) et d'Akira Hagiwara (guitare) et donnent leur premier concert en octobre 2001 au Club Eggsite.

 

fujiifabric3

 

Le groupe est assez vite repéré et signent avec leur premier label Crux. Dans la foulée ils sortent leur premier mini-album A la carte (2002). Les trois musiciens recrutés par Shimura et Watanabe les quittent mais cela ne les empêchent pas de passer à la vitesse supérieure en signant l'année suivante avec une major Toshiba-EMI.

 

Kanazawa Daisuke et Kato Shinichi sont recrutés respectivement pour jouer des claviers et de la basse. Bientôt arrive aussi Yamauchi Soichiro qui deviendra le guitariste principal. Fujifabric sort son second mini-album A la mode (2003).

Mais en 2004, juste avant la sortie du troisième A la molto, c'est le clash ! Watanabe quitte le groupe pour cause de divergences artistiques.

Après un passage de deux ans du batteur Adachi Fusafumi, le groupe ne fera plus appel qu'à des batteurs de session.

 

fujifabric

 

Le groupe se stabilise et sort avec Toshiba-EMI puis Sony Music (à partir de 2010) leurs albums studio : Fujifabric (2004) qui reprend quelques morceaux des mini-albums et qui classera 17ème à l'Oricon (Top 50 japonais). Le succès fut donc vite au rendez-vous et se poursuivra avec Fab fox (2005, 8e à l'Oricon), Teenager (2008), Chronicle (2009) et Music (2010).

 

Le 24 décembre 2009, énorme et mauvaise surprise... Shimura décède de cause inconnues ! Les trois membres restant annoncent qu'ils poursuivent l'aventure. Un disque et des concerts hommages furent donnés ces derniers mois.

 

fujifabric starLe prochain album Star est annoncé pour le 21 septembre. On peut écouter quelques extraits et voir un clip sur le site officiel. Plusieurs artistes invités ont collaboré à cet album : Toshiki Hata des Tokyo Jihen, NARGO et Masahiko Kitahara des Tokyo Ska Paradise Orchestra avec lequel le groupe avait travaillé précédemment pour le morceau Surfer king (source Ongaku dojo).

 

Pour ma part, après écoute je suis assez mitigée... Je regrette de ne plus entendre le timbre de voix particulier de Shimura qui conférait une certaine atmosphère aux chansons. J'ai peur que Yamauchi (qui chante maintenant) n'aie pas les mêmes qualités vocales que Shimura qui était capable de couvrir plusieurs octaves.

Ma dernière crainte concerne le style. Shimura qui écrivait les textes était sans doute pour beaucoup dans l'originalité du groupe. Il faut donc attendre pour voir si ce nouvel album sera à la hauteur des autres et si le public continuera à être au rendez-vous.

 

 

 

 

Liens  :

Site officiel en japonais

Page Nautiljon

Page Wikipédia en anglais

Quelques photos de concert

Voir des morceaux en live sur Youtube

Partager cet article
Repost0