Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 17:24

Bande annonce VF

Voici un film qui fut présenté à Cannes où il fut bien accueilli. Il faut dire que les coréens n'ont rien à envier aux américains côté réalisation pour ce Dernier train pour Busan. Les grands moyens ont été sortis (le casting aligne quelques stars locales), les effets spéciaux sont réussis et pour qui apprécie le genre, ce long-métrage nous fiche la trouille de façon diablement efficace.

En Corée où il est sorti simultanément (ce qui rare de nos jours), ce film a déjà réunit plus de 11 millions de spectateurs (!!) et s'affiche en haut du box-office.

Soo-Ahn en mauvaise posture

Soo-Ahn en mauvaise posture

Le début du film (wikipédia + moi) :

Un chauffeur de camion est arrêté sur une petite route par des hommes portant des tenues de protection contre les risques biologiques. Ils désinfectent son véhicule avant de le laisser passer. Peu après, il percute une biche qui, bien que morte, se relève, les yeux blanchis.

 

Sok-woo (Gong Yoo, vu dans Coffee Prince) vit à Séoul (Nord-Ouest de la Corée) avec sa fille Soo-ahn, mais il est peu attentionné : il ne va pas à un fête à l'école où elle doit chanter, il lui offre un cadeau pour son anniversaire qu'il lui avait déjà offert. Soo-ahn lui dit alors qu'elle veut retourner chez sa mère à Busan (Sud Est du Pays). Pour se faire pardonner, il accepte et le le lendemain, de bonne heure, ils embarquent dans le Korea Train Express (KTX qui est en réalité un de nos bons vieux TGV - le trajet dure environ 2h 30, le temps d'un film quoi !). Juste avant le départ, une jeune fille qui semble malade réussit à monter dans le train et alors que le train quitte la gare, celle-ci est envahie par un groupe d'individus qui attaquent le chef de quai.

Sur les chaînes de télévision diffusées dans le train, des informations rapportent que des troubles sont en cours dans beaucoup de villes du pays alors que le gouvernement dédramatise la situation et appelle la population au calme.

 

Pourtant, dans le train (et en réalité dans le Nord du pays) la situation dégénère rapidement. La jeune fille malade se transforme vite en une sorte de zombie dont le seul intéret est de mordre les humains. Ceux-ci vite infectés se transforment aussi... et l'épidémie se répand à toute vitesse créant une vague de panique à bord.

Dans le wagon de Sok-woo, on réussit à bloquer les portes. Les survivants (on retrouve en couple Ma Dong Seo - vu dans Police Unit 38 et Bad guys - Jeong Yu-Mi vue dans une tonne de films et dramas) aidés par le conducteur du train essayent d'échapper au pire, mais comment un train rempli de personnes infectées va-t-il être accueilli ? Arriveront-ils à Busan ? Jusqu'où l'épidémie s'est elle étendue dans le pays ?

Les deux "héros"

Les deux "héros"

Malgré le succès du film et son efficacité, on ne peut pas vraiment crier au chef d'oeuvre. La version française n'aide pas beaucoup tant les voix des comédiens français sont différentes des originelles. Je pense qu'on y perd en intensité surtout quand on connait le talent des comédiens.

 

Les personnages sont tout de même un peu caricaturaux (le père peu attentif, la femme enceinte, le gros bras, l'homme d'affaire, l'amoureuse transie, l'étudiant, la gentille vieille dame...) mais dans ce genre de film, on ne peut guère en attendre plus. Ils jouent tous leur rôle jusqu'au dénouement final. En effet, c'est l'action et la tension qui prime même si on s'attache aux personnages.

Sur ce point ainsi que sur celui de la réalisation, il n'y a rien à redire. Les moyens ont été mis pour reconstituer le voyage ainsi que les scènes de groupe et d'action. Le suspense est savamment entretenu. Quelques moments de répit sont savamment distillés mais l'angoisse reste palpable. Les zombies sont vraiment effrayants mais ont quelques points faibles que les humains peuvent utiliser à bon escient.

 

Bref, on ne s'ennuie pas et on flippe, c'est ce qu'on demande en général à ce genre de films. Personnellement, ce genre n'est pas trop ma tasse de thé (même si j'ai adoré le plus jouissif Bienvenue à Zombieland) et je suis restée sur ma faim concernant quelques points mais je dirais que ce film est un bon film de terreur et d'action.

 

Point à noter :  ce long métrage semble être la suite d'un film d'animation Seoul station, réalisé par le même réalisateur et qui vient de sortir.

Critique de Dernier train pour Busan, film coréen de Yeon Sang-Ho

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires