Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 21:36

TsukaharaBokuden.jpg

 

Cette semaine, j'ai terminé le drama japonais Tsukahara Bokuden dont j'avais parlé dans le bilan 2011. En sept épisodes seulement ce feuilleton s'attarde sur la jeunesse de Bokuden jusqu'à son "illumination" après une retraite de 1000 jours.

 

Difficile de trouver des informations fiables en français sur le personnage qui a vraiment existé (1489-1571) mais il semble que le drama aie pris quelques libertés avec la réalité. Toutefois, l'objectif était plus de transcrire son état d'esprit que sa vie et en cela le drama est une réussite.

A presque quarante ans, Masato Sakai est un peu âgé pour interpréter le jeune Shinaemon (il changera plusieurs fois de nom au cours de sa vie) mais il s'en sort très bien, comme toujours (à la fin du drama, son personnage a la trentaine comme lui). Une vingtaine d'années passent en 7 épisodes, le réalisateur n'a fait aucun effort sur le maquillage. Aucun acteur ne vieillit vraiment mais ce n'est pas génant car l'histoire est prenante. De plus, Sakai arrive à faire grandir et vieillir son personnage juste par son attitude et son jeu. Je trouve que ce rôle est une de ses meilleures performances. Il est aussi extrêmement impressionnant dans les scènes de combat qui paraissent très réalistes dans les mouvements (même si elles manquent d'effets spéciaux).

 

Côté histoire, les auteurs ont fait de Tsukahara un personnage concentré sur son art, qu'il veut maîtriser. Toutefois, au fil de ses rencontres et combats, il va être amené à réflechir sur l'art du sabre, la vie, la mort et sur lui-même.

Après être devenu le maître incontesté, reconnu par tous, il va aller jusqu'au bout en s'isolant du monde lorsqu'il effectuera une retraite spirituelle de 1000 jours. En effet, le deuxième aspect du drama est l'aspect religieux. La religion shintoïste fait du sabre de Kashima dont Bokuden est le dépositaire un don de Dieu. Shinaemon y croit et reçoit la révélation du dieu lui-même le dernier soir de sa retraite. C'est à ce moment que le drama s'arrête, Bokuden ayant pourtant vécu plus de 80 ans.

Le côté historique est bien rendu, que ce soit dans les dialogues, coiffures ou costumes, mais aussi dans les relations (familiales, claniques, avec le Shogun...). Les rivalités entre samuraïs sont mises en avant, tout comme l'état de guerre quasi permanent qui régnait à cette époque troublée.

 

tsukahara.jpg

 

Pour moi, le drama est donc une réussite, les auteurs/réalisateurs/producteurs ont bien réussi à montrer l'évolution spirituelle du personnage, qui reste l'un des grands maîtres historiques de l'art du sabre au Japon. C'était une gageure en si peu d'épisodes.

Côté acteurs, rien à redire... le choix de Masato Sakai était le bon, malgré son âge. Les seconds rôles sont tous excellents, dommage que le format n'ait pas permis d'approfondir plus leur personnalité.

Enfin, mon côté "fille" regrette que le personnage ne rencontre pas sa future femme au cours du drama (ce qui aurait été historiquement vrai) mais ce n'était pas  vraiment l'objectif de cette production de la NHK.

 

 

 

Site officiel + Bande annonce :

 

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Drama Japon Histoire
commenter cet article

commentaires