Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 21:29

 

 

 

On l'attendait depuis My blueberry night, Wong Kar Wai revient avec un film qui semble très prometteur : The grandmasterTony Leung, Chang Chen et Zhang Ziyi tiennent les rôles principaux.

 

Les critiques sont plutôt bonnes et si la bande annonce ne vous donne pas envie d'aller ce voir, regardez cette vidéo des Inrocks qui vous convaincra sans doute... 

 

 

Repost 0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 23:08

Voilà un petit livre dont le contenu m'a enthousiasmé à tel point que je l'ai lu d'une traite. Paru dans la collection Petite philosophie du voyage publiée aux éditions Transboréal, l'ouvrage propose une véritable réflexion autour des arts martiaux mais voit en réalité bien plus large.

 

 Arnaud Cousergue, dont vous pouvez retrouver ses réflexions sur son blog, est un expert en la matière puisqu'il a pratiqué le judo est le jujutsu et maintenant maître ninjutsu. Il se rend tous les ans au Japon pour se perfectionner dans son art.

 

Le terme "art martial" est justement analysé dès le début du livre et on apprend assez vite qu'il est impropre. L'auteur nous aide à y voir clair avant de rapidement différencier sport martiaux et ceux de survie (budô). Le sport est destiné à la victoire alors que le budô n'a pour seul but que la survie. C'est sur cette différence fondamentale que l'auteur insiste tout au long du livre car c'est en fonction d'un objectif qu'un individu s'entraîne. Pour progresser, il a besoin d'un maître, en qui il doit avoir une confiance absolu et de qui il doit recevoir des ordres qui ne doivent pas être discutés. Le terme de maître est lui aussi explicité tant la notion orientale diffère de la notre. Le maître sait ce qui est bon pour vous et vous permet d'évoluer au bon rythme tant du point de vue physique que mental.

 

C'est d'ailleurs sur le côté mental et philosophique que l'auteur s'attarde dans la deuxième partie du livre car le budo n'est pas un sport mais bel et bien un chemin de vie (budo signifie la Voie). Et c'est par l'entraînement, par le geste, qu'on progresse sur cette voie. Arnaud Cousergue nous explique son parcours, les étapes de l'entraînement, les compétences à acquérir pour que le mouvement s'imprègne dans le corps et l'esprit.

 

Le livre fait à peine 90 pages mais le contenu est tellement intense et riche que je peine à vous le résumer. Je ne peux donc que vous conseiller de le lire car il s'adresse à tous ceux qui pratiquent ou non un sport, réfléchissent au sens de la vie, se remettent en question. N'est-ce pas votre cas ?

 

esprit geste

 

L'art martial vous transforme en profondeur ; même si vos motivations initiales sont opaques, le résultat lui est toujours vrai puisqu'il va construire votre personnalité. (p.29)

 

Le budo ne se limite pas à un système de techniques guerrières, mais nous offre un moyen d'approcher la vérité par le biais de mises en situation à caractère guerrier. (p.82)

 

L'art martial est un concentré de techniques ne visant à l'origine que la destruction de l'autre. Le vrai budô vise à la construction de soi. (...) Celui qui y parvient connaît un intense bonheur. (p.89)

Repost 0