Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 18:07

 

 

Ce film coréen a fait parler de lui en France lorsqu'il a obtenu le Grand Prix au Festival du film fantastique de Gérardmer l'année dernière. J'en attendais beaucoup car il a reçu de bonnes critiques et est souvent présenté comme féministe. Pourtant après visionnage du DVD, j'ai plutôt déchanté... (attention spoilers)

 

L'histoire  

Hae-won est une jolie trentenaire célibataire vivant et travaillant à Séoul. Contrainte à partir en congés pour mésentente professionnelle, elle se rend à Moodo, une petite île sur laquelle elle passait ses vacances étant plus jeune. Elle y retrouve Bok-nam, son amie d’enfance, soumise à la volonté tyrannique de ses habitants et à des humiliations quotidiennes. Seule femme en âge de procréer dans l'île, elle est utilisée comme esclave sexuelle par son beau-frère et bonne à tout faire, tout en étant méprisée et battue par son mari et les autres femmes de l'île.
Bok-nam supplie Hae-won de l’aider à s’échapper pour le bien de sa fille qui est son seul réconfort, mais celle-ci refuse de s’impliquer. Elle ne l'aide pas non plus quand sa fille décède et qu'elle refuse de témoigner auprès de la police. Suite à cet incident, Bok-Nam va  changer radicalement et se venger de façon (très) sanglante. Tuant d'abord à tous ceux qui l'ont maltraitée (c'est à dire presque tous les habitants de l'île, ils ne sont pas nombreux), elle s'en prendra ensuite à Hae-Won qu'elle avait protégé et aimé jusqu'à ce qu'elle prenne conscience de son profond égoïsme.

 

Blood-Island.jpgMon avis : trop c'est trop !

Ce film de presque deux heures est présenté comme un thriller, pourtant il se rapprocherait plus d'un film d'horreur dans sa dernière partie, vu le nombre impressionnant de cadavres tués à la faucille. L'horreur est aussi présente tout au long du film par le biais de la violence morale et physique imposée à Bok-Nam : elle se fait battre, violer depuis qu'elle est adolescente et humilier par presque tous les moyens possibles (son mari fait venir une prostituée par bateau chez eux, sa tante la fait travailler comme une esclave, etc).

Pourtant, elle trouve un peu de joie quand celle qu'elle croit être encore son amie (Hae-Won) vient dans l'île. Ayant déjà essayé de s'échapper à plusieurs reprises, elle pense pouvoir enfin trouver une porte de sortie à cet enfer. Pourtant, Hae-Won fera peu cas d'elle et son ultime lacheté envers Bok-Nam fera basculer celle-ci dans le meurtre.

On se demande comment Bok-Nam a pu survivre jusqu'à ce moment étant donné que son enfant ne l'aide pas beaucoup et s'entend plutôt mieux avec son père. N'importe quel autre être humain aurait étouffé, serait devenu fou ou se serait coupé les veines plutôt que de vivre mais Bok-Nam fait preuve d'une impassibilité et passivité vraiment difficile à croire. De même, il est dur de croire qu'aucun habitant de l'île ne l'aide et qu'Hae-Won soit aussi lâche. Même en n'étant pas l'amie de cette femme, n'importe qui aurait envie de l'aider (c'est d'ailleurs ce que fera la prostituée qui est finalement la plus humaine des personnages du film).

 

Bref, le film va à mon avis trop loin dans l'horreur psychologique et la maltraitance, ce qui lui enlève une partie de sa force. Quant au côté féministe, il est difficile à déceler... les anciennes femmes de l'île étant particulièrement horribles avec Bok-Nam (je cite la tante de mémoire "une femme c'est fait pour avoir une bite dans la bouche") et une meurtrière ne pouvant pas être montrée en exemple de rebéllion.

 

Côté réalisation et acteurs toutefois, je ne trouve rien à redire. L'histoire est bien menée et la tension va crescendo. Décors et costumes sont très réalistes. Les seconds rôles sont des "gueules" comme on n'en trouve qu'au cinéma et l'actrice principale Seo Young-Hee est  habitée par son rôle.

Pour conclure, je dirais que ce film est un thriller psychologique sanglant bien réalisé mais trop éloigné de la réalité pour marquer les esprits des spectateurs, hormis s'ils sont sensibles à l'hémoglobine.

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires