Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Envie d'Asie...
  • Envie d'Asie...
  • : Puisqu'on ne peut pas toujours voyager comme on le voudrait... Envie d'Asie vous emmènera à l'autre bout du monde à la découverte de cultures étonnantes grâce au cinéma, les drama, les journaux, la littérature, la musique et le web.
  • Contact

24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 09:48

pierrot.jpgAucun livre japonais (et même asiatique en général) ne m'a scotché comme ça depuis Ikebukuro West Gate Park d'Ira Ishida. Un grand merci donc aux éditions Philippe Picquier pour avoir déniché cette perle venue d'Orient (non je n'ai pas d'actions dans leur entreprise !^^). Comme souvent, vous pouvez lire un extrait sur leur site.

 

Haru, Izumi et leur père forment une famille unie. Alors que le paternel est traité pour un cancer, Haru entraîne son frère dans une chasse à l'incendiaire. Spécialisé dans le nettoyage des graffitis, il a en effet remarqué que ceux-ci apparaissaient peu avant que les bâtiments adjacents ne soient incendiés. Izumi, qui travaille dans une société de tests génétiques se prend au jeu de l'enquête et cherche à décoder le message du malfaiteur.

 

En parallèle à l'enquête, on suit la vie de la famille et les conversations des deux frères. On apprend assez vite qu'Haru est un enfant issu d'un viol et les questions de l'identité, des liens familiaux, de la nature humaine traversent tout le livre. Haru qui a appris, comme son frère, la vérité sur sa naissance à l'adolescence est un personnage mystérieux, en quête de sens. De nombreuses références à des penseurs comme Gandhi ou Georges Bataille nous font réfléchir sur la vie.

 

"Croire que tout a du sens, c'est une mauvaise habitude des humains. Nous, on cherche toujours la cause. Les chiens et les chats, eux, ne s'intéresse qu'aux conséquences" (Extrait p. 294)

 

Pour qui a l'habitude de lire des romans policiers, on devine vite les résultats de l'enquête autour des incendies. Pourtant la fin de l'ouvrage reste surprenante, ce qui est à mon avis un atout majeur pour ce genre de livre. De plus, les personnages sont vraiment attachants et la relation entre les deux frères très belle. J'ai beaucoup apprécié aussi le côté philosophique ainsi que l'humour parfois présent ; je recommande donc chaudement cet ouvrage, qu'on peut lire dès l'adolescence.

Partager cet article

Repost 0
Published by enviedasie - dans Littérature Japon
commenter cet article

commentaires